Performance n°34 Swiz

"Adepte du spray, de l’acrylique et de la scie-sauteuse, entre la photographie aérienne et le circuit électronique, les expérimentations graphiques amènent l’artiste SWIZ à développer un style classé « futuriste ».

Qu’il parcoure les rues de la capitale ou les « no man’s land », tout lui est prétexte pour transformer ces espaces en aires de jeux. Swiz laisse son empreinte sur les murs comme un mot de passe qui lui permet ainsi d’accéder au niveau suivant.

Le travail en atelier renforce son goût prononcé pour l’écriture : c’est en se séparant des contours que Swiz décide de déshabiller les lettres de ses effets de style pour revenir à la simplicité des lettres initiales. Il réinitialise son approche et joue avec le sens des mots comme il joue avec les règles typographiques. Les lettres deviennent des formes qui se divisent, se chevauchent. Est-ce le désordre des lieux à l’abandon qui lui ont finalement insufflé ce besoin d’organisation, ou plutôt l’envie de donner du sens à son travail dans la logique d’une mathématique des formes, voire d’une mathématique des mots ? Faisant écho au Bauhaus, ses lettres se juxtaposent de façon ludique. Swiz déstructure les mots, les lie puis les délie jusqu’à créer une matière alphabétique. Et comme un jeu astucieux de facettes il suffit de s’attarder un peu sur une œuvre pour trouver la combinaison et décrypter son message." Texte Florent Perrigault

P10107292